Le Supérieur général Louis Lougen avec les Laïcs associés de Garoua


Bureau | Echo Bureau | Doukoula | Douala | Garoua | Maroua | N'Djamena | Ngong | Yaoundé


Discours des Laïcs associés aux Oblats de Marie Immaculée

Louis Lougen messe cadeau Associés OMI saint Pierre Garoua

(Michèle MBEUKEU)

Très révérend Père Louis LOUGEN, Supérieur Général des Oblats de Marie Immaculée
Révérend Père Raymond NANI, Supérieur Provincial,
Révérends pères et frères des différentes communautés oblates de Garoua,
Révérendes sœurs,
Chers frères et sœurs dans le Christ,

Michèle MbeukeuC’est pour moi un insigne honneur de prendre la parole ce matin, au nom des Laïcs Associés de Garoua et de Ngong, pour vous adresser cher Père Supérieur, une chaleureuse bienvenue et un agréable séjour dans le cadre de votre tournée au Cameroun.

Permettez-moi Père Supérieur, de commencer ce propos en vous exprimant toute notre gratitude pour nous avoir permis d’appartenir à la grande famille oblate dont vous êtes le père, afin de marcher avec vous sur les pas de Saint Eugène de Mazenod.

En effet, le groupe des Associés de Garoua a vu le jour le 17 Février 2009 sous l’initiative des pères Cornelius NGOKA et Edouard DAGAVOUNANSOU, et depuis lors il a eu pour répondant le père Thierry SIMO et aujourd’hui le père Peter Claver. Notre groupe s’abreuve à la source du charisme oblat. En outre, plusieurs activités sont menées parmi lesquelles la formation spirituelle, la participation aux fêtes oblates, les recollections, les visites aux plus pauvres, mais surtout le fait de se sentir coopérateurs et protagonistes dans la mission oblate.

Pour manifester notre sens d’appartenance et redynamiser notre groupe, nous avons eu l’opportunité d’organiser la toute Première Assemblée Provinciale des Laïcs Associés en Mai 2012 et de participer à la 10ème Assemblée Provinciale des Oblats de Marie Immaculée le mois dernier. Ces rencontres nous ont permis de revoir les plans structurels de notre groupe, de rester attentifs aux besoins urgents de l’église, de la congrégation dans le contexte de la nouvelle l’évangélisation. Ces deux assemblées nous ont également permis d’expérimenter que nous sommes filles et fils de Saint Eugène, et par conséquent, filles et fils de Louis LOUGEN.

Très révérend père supérieur Général, nous vous assurons de nos prières dans votre difficile charge dans un monde en mutations, nous continuons à prier pour les vocations religieuses oblates, nous continuons à prier pour la revitalisation de la congrégation.

Cependant, nous ne vous laisserons pas rentrer les mains vides, recevez cher Père ce modeste présent des Laïcs Associés ; et comme disait Jacob à l’inconnu : « I will not let you go unless you bless me » (Gn 32, 26), nous, associés de Garoua et de Ngong disons à notre papa : « We will not let you go unless you bless us ».

Que Marie Immaculée modèle et gardienne de notre foi, vous assiste et vous garde pour que vous aidiez toute la famille oblate, à rester attentive et vigilante aux appels de l’esprit saint. Amen.

Michèle MBEUKEU

Haut


Le successeur de Saint Eugène de Mazenod à Garoua: «Le Père Louis Lougen avec les Associés de Garoua»

Photo famille Associés OMI Garoua et p. Louis Lougen

(Michèle MBEUKEU)

Le révérend Père Louis LOUGEN, Supérieur Général des OMI a effectué dans le cadre de sa tournée une visite à la paroisse Saint Pierre de Garoua, du samedi 09 Mars au Dimanche 10 Mars.

Dès 18H30 de la première journée, les associés ont été invités à participer à l’office du soir (vêpres) suivi d’un dîner offert par la paroisse hôte.

Le dimanche 10 Mars, notre père général a présidé l’eucharistie du jour et a avoué toute sa reconnaissance et son affection pour les premiers missionnaires au Nord, les fidèles et aussi les AMMI, qui ont accepté de marcher à la suite de Saint Eugène de Mazenod.

Cette célébration a été ponctuée par le discours prononcé par un membre du groupe dont l’intégralité sera donnée dans cette même page, et par la remise d’un présent symbolique.

Juste après la messe, s’est suivi un entretien entre les associés et le Père supérieur, accompagné du Père Provincial, du Curé de la paroisse et du répondant, Père Peter Claver. Quel fut l’essentiel de cette tranche horaire ?

Quelques témoignages recueillis

Jeanine : je faisais constamment des entretiens avec le Père François CARPENTIER afin de me sentir rassurer dans ma foi ; plus tard j’ai été informée du lancement du groupe des laïcs au même charisme que celui de la congrégation du père, et je me suis dis : je viens. «  Je suis venu vivre  ce que je ressentais déjà étant toute petite ».

Papa Philippe : La vie des missionnaires dans mon village a laissé des empruntes indestructibles. Je pense à monseigneur PARQUIER, très proche des malades, promoteur des dispensaires et écoles, jamais fatigué, toujours prêt à nourrir et vêtir les jeunes ; et ses successeurs en ont fait pareil. Je suis resté fasciné non pas seulement pas l’annonce de l’évangile, mais surtout par cette générosité sans mesure. Pourquoi ne pas donc suivre les oblats ?

Henriette : Orpheline, j’ai grandi avec les oblats, entouré et encadré par une sœur qui m’offrait chaque fois des tartes à la pomme ; chaque fois je les suivais dans leur parcours, comme un sac, j’étais tout le temps embraquée, c’est pourquoi jusqu’aujourd’hui je continue avec les oblats et je mourrais aussi avec eux.

Gabriel : « Je suis un fruit des oblats » ; j’ai grandi avec les oblats et j’ai fréquenté  chez les missionnaires, tout ce que j’y ai vu et appris, ce n’était que de l’amour ; oui ! Des prêtres qui s’aimaient et qui donnaient envie de vivre dans l’amour et la paix.

Martine : j’ai été élevée par ma grand-mère très pieuse et engagée dans les « Ekoan Maria ». Ce qui m’a attiré chez les oblats, c’est ce prêtre que j’ai rencontré, qui m’a donné des conseils édifiants et accordé une oreille très attentive ; puis j’ai rencontré un second, le père Edouard, qui menait une vie assez ordinaire. « Si ma fille accouche d’un garçon, il sera prêtre oblat »

David : Je suis fan de la tenue oblate, la belle … blanche, la bande noire autour des reins, et la croix ; qui dit mieux ? Ensuite, j’ai lu dans le guide des associés des paroles du fondateur : « pratiquez la charité, la charité, la charité… ». Voilà d’où vient mon désir.

Père Joachim (Curé de la paroisse) : Ce que j’aime chez les oblats, c’est l’effacement. C’est une grande joie d’avoir des gens qui prient pour nous et pour qui nous prions. J’ai commencé avec les associés à DOUKOULA, et ici à Saint Pierre j’ai annoncé le lancement pour un 17 Février ; très occupé par mes charges, le groupe a été confié au Père Edouard pour accompagnement dans la province. Que Saint Eugène intercède pour nous et nous aide.

Prenant la parole à son tour, le père provincial disait, je cite : « De Yaoundé à Garoua aujourd’hui, on a tendance à comparer les groupes des associés ». Je suis fier des associés, ils sont à notre service, ils nous soutiennent car ils partagent avec nous le même charisme ; ils appartiennent à la famille oblate. Chers associés, maintenant on ne va plus reculer, on va avancer. Lorsqu’on regarde les différentes communautés oblates d’autrefois, des hautes montagnes aux zones les plus accessibles, l’esprit oblat était partout le même ; le témoignage sur la vie des oblats reste identique, tel on dirait des enfants d’un même père. Imitons leurs vertus.

L’apothéose de la rencontre : le baisement de la croix du Père Général

Vénération Croix oblate d'Eugène de Mazenod

Yes ! The dream comes true ! Jamais pensé, mais chaque associé a eu l’opportunité de baiser la croix utilisée par Saint Eugène de Mazenod depuis 1825. Ce fut un acte émouvant pour beaucoup, chez certains des larmes… Chez d’autres, les yeux fermés, signe de méditation profonde… Chez d’autres encore, des frissons…   Après quelques conseils, le père supérieur a donné la bénédiction aux AMMI de Garoua, marquant ainsi la fin de la rencontre.

Vénération croix oblate Associé OMI GarouaVénération Croix du Fondateur Associée OMI Garoua

Père général, que le Seigneur vous accompagne dans la suite de votre mission à l’allée comme au retour !

Bureau | Echo Bureau | Doukoula | Douala | Garoua | Maroua | N'Djamena | Ngong | Yaoundé

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact