Ici Maison Yves Plumey
NEWS


Maison Yves-Plumey Yaoundé

Album15 | Album13 | Liste | Statistiques | Communauté | Leadership | Visite images |
News | Dynamique
Scolastiques oblats | Séminaristes pime | Historique Maison | Journal d'opinion | Triennium


SOMMAIRE:


Visite Supérieures majeures Nord Cameroun
au Scolasticat Yves Plumey
Jeudi 05 Mars 2015

Voir Accueil de 2014

Supérieures majeures Nord Cameroun
Religieuses Supérieures majeures en visite à la Maison Yves Plumey, Yaoundé
St. Joseph de Cluny; Ste. Famille de Bordeaux; Filles du Saint-Esprit; Ste Marie Reine des Apôtres

Edouard Dagavounansou et Gaby Crugnola
Accueil table par les Pères Edouard Dagavounansou et Gaby Crugnola

Réfectoire Yves Plumey

Accueil de table

Table ronde PlumeyTable sainte Famille

Haut


Fête oblate du 17 février 2015
au scolasticat Yves Plumey

Eucharistie 17 février 2015 à Yaoundé
Célébration eucharistique du 17 février 2015, Yaoundé

( Fr. sc. KIDARI Pascal, omi )

Kidari PascalLe 17 février est devenu fête préférentielle oblate. En effet, depuis 1826 où le Pape Léon XII reconnaissait la congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et approuvait ses constitutions et règles, ce jour est jour d’action de grâce par excellence.

Comme d’accoutumé, partout où les Oblats sont en mission, ils célèbrent cette occasion, pourtant les pionniers habitaient la chapelle de la Madeleine dès 25 janvier 1816. Chaque Oblat clerc dit une messe à l’intention de la congrégation tout entière. Les non-clercs doivent participer à une messe pour la même cause. A cette occasion exceptionnelle mais solennelle, la Maison Yves Plumey ne manque pas au rendez-vous : elle s’organise, à son niveau, pour l’évènement congrégationnel.

Tout donnait l’allure d’un dimanche en ce matin de mardi gras, puisqu’il y a  coïncidence, heureux hasard. Le lever était fixé à 6h30 alors que les théologiens reprenaient les classes ce jour-là ; le second semestre étant amorcé. Les laudes de ce matin y contribuèrent gravement. Tout au long de la journée, tout concourait à la messe du soir.

Renouvellement des voeux OMIIl était encore 17h quand les invités accouraient de tout coté. Le temps tant attendu étant arrivé. La chapelle se remplissait timidement jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place. Le père Edouard DAGAVOUNANSOU, supérieur de la province du Cameroun, présida à la messe. Au fait, il a été dépêché là pour accueillir le supérieur de la mission de Zambie en visite pastorale auprès des scolastiques de sa juridiction.

En cette deuxième année du triennium durant lequel les Oblats s’entrainent pour célébrer les 200 ans de leur existence, le père provincial ne s’éloigna point de l’objectif global. Dans son homélie, il souligna à grand trait le caractère missionnaire de la congrégation oblate. Pour lui, les missionnaires oblats sont des dons pour toute l’Eglise.

Partant, il invitait ses jeunes confrères à redécouvrir le charisme oblat pour pouvoir mieux le proposer aux autres. Pour y parvenir, semble-t-il conclure, il faille vivre les constitutions et règles qui sont « cet évangile digéré pour l’oblat », « un ciment qui soude la fraternité. » Reprenant à sa façon le Pape Français, il dit : « là où il y a un Oblat, là aussi doit régner la joie et les 200 ans ne seront que de l’action de grâce pour tant de joie rendue dans les cœurs des hommes. Il n’est plus question de désespérer car la multitude de vocation dans nos maisons de formation porte en germe l’avenir de la congrégation. »

Edouard Dagavounansou et scolastiques zambiens
P. Edouard Dagavounansou, Provincial, recevant les voeux des scolastiques

Aussi, il reçut par l’occasion le renouvellement des vœux de quatre scolastiques: Fr MLILO Phumulani (de la Province de Natal, RSA), PHIRI Ben, BANDA Robby et KAPEYA Francis Conrad (de la Délégation de Zambie). Tous les Oblats présents firent la rénovation de leurs vœux de religion et redirent l’acte de consécration de la congrégation à Marie Immaculée. Les associés aux oblats étaient de la fête. Officiellement, le père provincial les remerciait de ce qu’ils font d’arrache-pied pour la Maison Yves Plumey et les exhortait à aller dans cette allure chrétienne.

Adresse Thomas Mbaye, salle de fête
Adresse P. Thomas Mbaye, Supérieur local, dans la salle de fête

La cérémonie se poursuivit jusqu’au réfectoire. La salle à manger nous accueillit agréablement en cette veille de mercredi des cendres.  Dans la pénombre de la salle, le bruit s’élevait bourdonnement. Pour animer la soirée, les scolastiques, depuis des jours se préparaient à présenter un morceau de théâtre sur la personne de De Mazenod. C’est ce qui fut exécuté à merveille.

Convives 17 février 2015

Communion de table 17 février 2015

Nulle n’était cette occasion, qui sait si le mardi gras ne serait passé sous coulisse. Et qui avait dit que nous n’étions capables d’une si belle organisation ? La réserve de temps de carême étant prise, nous primes congé de la salle. Qu’il s’agisse du jour anniversaire ou du mardi gras, le tour est joué et le 189eme [anniversaire] est célébré de loin. 

Repas de fête

Haut


Equipe de vie: une cellule de partage et de correction fraternelle

(Uju Ugochukwu Mark, omi )

Equipe de vie Philo2 Maison Yves Plumey

Chaque famille humaine est caractérisée par une atmosphère de paix et de respect mutuel, favorisée par sa nature de partage, de considération et d’aide réciproque. En un mot, chaque famille est une communauté, et la vie qu’elle mène est fondamentalement une vie communautaire.  La force de toute famille se trouve dans son unité. Si la famille biologique se définit par cette dimension d’unité, la famille religieuse ne parviendra jamais à la réalisation maximale de sa mission salvifique dans le monde en négligeant la dimension unitaire de son existence. Une armée désunie qui n’a pas sa propre stratégie de guerre est vouée à la destruction totale. Sûr de cette réalité, le charisme oblat, dès  le temps du fondateur, favorise une vie totalement communautaire jusqu’au point de la placer comme un élément instigateur et sanctificateur qui doit orienter ses membres.

« C’est dans la communauté à laquelle nous appartenons et par elle, que nous accomplissons notre mission. Nos communautés ont donc un caractère apostolique. » (Constitution 37).

La vie communautaire comprise comme ce type de vie de partage, de fraternité et de correction fraternelle, ne favorisant pas seulement une bonne relation entre membres, se présente comme un ascenseur qui facilite l’accès à Dieu. Car aimer ses frères c’est aimer Dieu.  C’est dans cette mouvance que nous soulignons que la vie communautaire oblate est essentiellement caractérisée par l’amour et le respect mutuels des frères. Et la formation des jeunes oblats vise d’une manière particulière la transmission de cette valeur ou de cette richesse aux jeunes.

Compte tenu de cette réalité, la maison Yves-Plumey qui se caractérise par l’internationalité et le grand effectif de ses membres, ne néglige pas cette dimension dans son programme de formation. Comment initier les scolastiques à un style de vie proprement oblat ? En réponse à cette préoccupation, les formateurs de la Maison Yves Plumey conçoivent les rencontres en équipes de vie comme un élément qui favorise la connaissance mutuelle des membres de chaque équipe. Si les scolastiques se connaissent et s’entraident, ils seront unis et capables de mener une vraie vie communautaire après leur formation première. 

Les réunions mensuelles des scolastiques en équipes de vie favorisent la connaissance mutuelle. Ainsi, l’équipe de vie vécue d’une manière objective se présente essentiellement comme un espace de correction fraternelle et d’aide réciproque. Ces deux réalités sont pour nous les piliers d’une communauté épanouie et pacifique.

Equipe de vie, étudiants Théo 1 Maison Yves Plumey

Les équipes de vie sont composées par promotion (niveau de classe). Cela permet  à chaque promotion de  garder jalousement son esprit de noviciat. Le climat des réunions est totalement pacifique que l’équipe est considérée comme une cellule familiale.

Selon certains scolastiques, l’esprit de partage anime chaque rencontre. C’est dans ce sens qu’ils  qualifient la réunion en équipe de vie comme un moment utile de formation qui permet et favorise la connaissance à travers l’aide réciproque entre les membres. Et ce qui contribue à cela est le degré appréciable d’ouverture, de sincérité et de simplicité des membres. Certes, sans ces éléments fondamentaux, les réunions en équipes de vie ne seront jamais objectives. Un membre qui mène une vie simple est toujours disposé à accueillir les corrections pour sa propre croissance psychologique, intellectuelle, physique et spirituelle. Mais le contraire conduit à l’hypocrisie : Un type de vie déplorable, voire non responsable. L’idéal est que chaque équipe soit une famille où chacun remplirait ses fonctions joyeusement et en toute sincérité. Que nos communautés soient nos familles par le biais des équipes de vie !

Haut


Maison Yves Plumey: unités de production

( Fr.sc Etienne Omdel, omi )

Maïs Maison Yves Plumey
Les maïs de la Maison Yves Plumey: Production locale (Photos: Omdel)

Le Scolasticat Yves Plumey regroupe essentiellement des jeunes frères scolastiques et des Frères en formation première. Tous ces jeunes oblats sont envoyés par différentes provinces pour les études philosophiques et théologiques. Nous pouvons dire sans risque de nous tromper qu’ils ont pour mission les études.

Porcs Maison Yves Plumey

Toutefois, la vie quotidienne au scolasticat n’est pas seulement limitée aux études. Il y a une dimension qui concerne la prise en charge que la Maison essaye d’inculquer aux jeunes futurs missionnaires. Il s’agit de nos petites unités de productions,  à savoir le jardinage, l’élevage des porcs et des poulets de chair. De petits groupes sont constitués pour chaque domaine. Généralement après les messes matinales et après les cours du soir, tous font l’effort de visiter leur lieu de travail soit pour nourrir les animaux et nettoyer les loges ou poulailler, soit pour arroser. Ces unités de production sont d’un apport non négligeable pour la Maison. Car, elles nous permettent de consommer nos propres produits locaux.

Jardinage scolasticat Yves Plumey

Selon la tradition, cinq mois après la rentrée scolaire, on change les équipes pour permettre aux uns et aux autres de s’initier dans tel ou tel domaine. C’est donc une initiative très appréciable pour la formation du missionnaire qui, aujourd’hui, est appelé à se prendre en charge sans attendre que la manne lui soit tombée du ciel comme au temps du peuple d’Israël pendant la traversée du désert.

ArrosageArrosage scolastiques

Poulets de chair

Les porcs du scolasticat Yves Plumey

Fr.sc Etienne Omdel

 

Haut


Diaconat, Jubilé, lancement Triennium(2)
Maison Yves Plumey, Dimanche 14 déc. 2014

SOMMAIRE

Logo Triennium Année 2

Lancement de la deuxième année du triénnium oblat

( Père ALI C. Nnaemeka, omi )

Tous les jours sont égaux, mais certains ont des caractères extraordinaires. Ce 14 Décembre 2014 est pour les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée de la Province du Cameroun une exception unique. C’est une journée de grands évènements. 

plante cocotier

C’est  d’abord, le jour du lancement officiel de la deuxième année du triénnum oblat. Depuis, l’année passée, la congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée a débuté une préparation de trois ans durant en vue de la célébration de deux cents ans de notre histoire. La première année étant déjà écoulée, nous de la province du Cameroun, commençons officiellement la deuxième année aujourd’hui. Le thème de cette deuxième année est le suivant : «un nouvel esprit, une formation qui dure toute la vie : vœu de pauvreté.» Nous l’avons souligné en plantant deux arbres (cocotiers) qui pour nous est un signe très significatif. Car, ne plante un arbre que celui qui pense à l’avenir ; les fruits de l’arbre, comme la formation religieuse, sont en général récoltés par la postérité du planteur.

Diaconat Joachim Koye

Au cours de l’Eucharistie de ce jour, il y a eu aussi d’autres évènements de grande importance. Premièrement, la province a lancé une pastorale onéreuse à notre fondateur : la jeunesse oblate. Et puis, il y a eu un de nos jeunes en formation première, le Frère Christian GOSSAMBAYE, omi, qui a renouvelé ses vœux de religion.

Christian Gossambaye

AtanganaEn plus, l’un de nos scholastiques, le frère Joachim KOYE, omi, par l’imposition des mains de l’évêque du Diocèse de Yokadouma, Mgr Eugeniusz JURETZKO, omi, a été ordonné au service de ses frères et de l’Eglise universelle comme diacre transitoire.

Enfin, nous avons aussi eu une autre cause de célébration très importante. C’était la célébration d’une personnalité qui nous est chère. Notre patriarche, le père Alexis ATANGANA, omi, premier oblat originaire du Cameroun, et doyen de la Province a fêté son soixantième anniversaire de la vie religieuse. Malgré son âge avancé, la vie du P. Alexis confirme les paroles du psalmiste : « vieillissant, il fructifie encore ».

C’était très émouvant de vivre tous ces évènements en une seule journée, mais cela nous fait comprendre la maxime qui dit que l’abondance de biens ne nuit pas.  

Haut


Lancement du triennium oblat : Année II

( Jean Charmant KUSWANGANA )

Logo Triennium2

La province Oblate du Cameroun a lancé officiellement la deuxième année du triennium oblat ce dimanche 14 décembre 2014. La cérémonie de lancement a eu lieu au cours d’une messe présidée par Mgr Eugeniusz JURETZKO, Omi, au scolasticat Yves Plumey de Yaoundé ; trois événements étaient au rendez-vous, à savoir l’ordination diaconale du Frère Joachim KOYE, Omi ; le Jubilé de diamant du Père Alexis ATANGAANA, Omi ; et enfin le lancement du triennium oblat.

Cocotier

La cérémonie de lancement a eu lieu juste après la communion avant la bénédiction finale. Elle était présidée par le Père Edouard DAGAVOUNASOU, supérieur provincial. Mais pourquoi choisir le scolasticat pour le lancement ?? La réponse est bien simple ; La deuxième année a pour thème : «Un Esprit nouveau: la Formation, un processus qui dure toute la vie» et le vœu de Pauvreté. Voilà pourquoi, le choix du lieu pour lancer ce nouveau thème de réflexion est tombé sur le scolasticat Yves Plumey, qui est une Maison de formation.

Cocotier, arbre symbolique

Un acte symbolique a été posé pour marquer ce lancement : c’est la plantation d’un arbre. Cela traduit la confiance en l’avenir, ce à quoi se voue la formation. Il est bien vrai que planter un arbre ne suffit pas, il faut encore un entretien pour avoir de bons fruits. Ainsi, la formation se présente comme cet entretien continu qui assure une bonne croissance et garantit une bonne récolte au moment voulu.

Haut


Ordination diaconale du Frère scolastique Joachim KOYE

( Etienne Omdel DEURNOUDJI )

Diaconat Koye

Ce dimanche 14 décembre 2014, a eu lieu ici à Yaoundé, à la Maison Yves Plumey, scolasticat des Oblats de Marie Immaculée, l’ordination diaconale du Fr.sc Joachim KOYE. De  nationalité tchadienne, Joachim est de la Paroisse de BADJE du diocèse de Pala, situé au sud-ouest du Tchad. 

Litanies des saints

Diacre KoyeC’était en 2005 qu’il est entré au Pré noviciat des Oblats à Mokolo, à l’extrême nord du Cameroun, sa première profession religieuse a eu lieu à N’Gaoundéré le 08 septembre 2007. Après trois ans de philosophie à Yaoundé, il est envoyé au Pré-noviciat pour un an de stage pastoral. Du retour de stage, il est envoyé faire la théologie à l’école Saint Cyprien de NGOYA (Yaoundé), où il est en train d’achever ses études cette année. Le mois d’août dernier, il a fait ses vœux perpétuels et voilà qu’en ce jour,  quelques quatre mois après les vœux perpétuels, il a été ordonné Diacre par Mgr Eugeniusz JURETZKO (OMI), évêque du diocèse de Yokadouma, à l’Est du Cameroun. 

Commencée à  9h30 la célébration bien animée par les scolastiques oblats s’est achevée à 12h00. Plus de vingt prêtres et quatre diacres ont entouré l’évêque et le nouveau Diacre. Ont aussi pris part à cette  fête quelques membres de la famille de Joachim venus du Tchad, les religieux et religieuses résidant dans la ville et quelques confrères Oblats venus de différentes communautés de la Province.

A la fin de la messe, un moment de remise de cadeaux a été accordé au Diacre et la fête s’est achevée avec un repas à la taille de l’événement.

Diacre Joachim Koye

Haut


Jubilé de diamant du père Alexis Atangana:
60 ans de vie religieuse oblate

( Pascal KIDARI, omi )

Alexis Atangana

60 ans de vie religieuse, quelle persévérance ! Une fidélité  sans pareil. Né d’une famille chrétienne vers les années 1922 à Yaoundé au milieu de deux frères et deux sœurs dont une religieuse : une fille de Marie de Yaoundé, ATANGANA Alexis a su faire ses preuves chrétiennes. L’événement nous réunissant aujourd’hui à la maison Yves Plumey célèbre ses 60 ans de vie religieuse dans la congrégation des missionnaires Oblats de Marie Immaculée.

Atangana impose les mains à AliEn effet, Atangana rentre au grand séminaire Saint Laurent de Volyé en 1951. Le parcours de la formation se déroulait sans faille jusqu’au jour où Alexis devrait demander le ministère du sous-diaconat. En fait, l’Evêque d’alors, Mgr Grafin, premier archevêque de Yaoundé, de l’orienter  pour une vie religieuse dans une quelconque congrégation, Alexis, fort de sa  dévotion mariale, opte pour une famille religieuse qui a trait à la vierge. C’est alors qu’il se voit indiquer Mgr Yves Plumey, fondateur de la mission oblate dans le Nord-Cameroun  depuis 1946.

Profitant d’un des passages de l’Evêque à Yaoundé, le jeune Atangana émet ses désirs. Apres six mois de postulat au collège st Eugene de Mazenod de N’Gaoundéré, le père Honoré JOUNEAUX, Provincial du temps, l’envoie au noviciat de Brosse-Monso, en France. Après un an d’expérience, il prononce ses premiers vœux de religion le 24 juillet 1954 devant Mgr Clabot, Evêque émérite du Canada. Il devint ainsi le premier Oblat du Cameroun.

Le frère Atangana entre dès lors dans la congrégation et poursuit sa formation au scolasticat international de Rome. En 1957, le supérieur général, le père Leo DESCHÂTELETS (Supérieur général 1947-1972), le dernier des supérieurs  oblats élus à vie, reçoit ses vœux perpétuels à Rome et lui donne sa première obédience pour le Cameroun, afin de venir susciter plus de vocations oblates parmi ses frères.

AtanganaArrivé au Cameroun, le 08 décembre 1957, en la solennité de l’Immaculée conception, Atangana est ordonné prêtre au port de Bénoué à Garoua par l’imposition des mains de Mgr Yves Plumey, l’ordinaire du lieu. Le 06 janvier 1958, il rejoint sa mission à Lam au pied du père Beve, fondateur de la mission au pays guidar.

Désormais, Boudva, Batao, Figuil, Guider et Bidzar pour résidence sont sous son contrôle pastoral. Les difficultés ne manqueront pas. L’opposition du Lamido de Figuil et celui de Tchonchi menace l’apostolat du jeune premier prêtre noir au Nord : cinq fois la chapelle brulée à Tchonchi et des menaces de mort à Figuil. « La joie est toujours au bout de persévérance », se convainquait-il. Et, toujours supérieur aux querelles religieuses, il parvint à semer la foi dans cette portion de terre guidar, témoignant que c’est possible d’être prêtre tout en étant noir.

En 1970, il vint à N’Gaoundéré pour assurer le supériorat du petit séminaire  Notre-Dame des Apôtres, laissant ainsi place à la délégation des Oblats venus de la Pologne. Après trois ans de belles réussites, il reçoit en charge le foyer de charité, (jusqu’en 2005).

Bénédiction papale Atangana«Vieillissant, il fructifie encore», dit le psalmiste. Le père Atangana, surnommé le patriarche, depuis 2005, anime des retraites, accompagne  bon nombre de religieux, donne des cours de Droit canonique, de Baptême, de Confirmation, de Ministère et de Mariologie au grand séminaire  saint Augustin de Maroua. En plus, il est président du tribunal ecclésiastique des quatre diocèses du grand Nord.

Son dur labeur, son témoignage de vie, sa persévérance ont porté et portent encore de fruits. Dans le diocèse de Garoua, le clergé est en majorité des Guidar : diocésains et religieux confondus. Des religieuses à ne plus compter. Beaucoup d’Oblats suivent ses exemples. Le petit séminaire saint Paul est à Guider, le sanctuaire marial est à Figuil et un peuple est évangélisé en profondeur.

A la maison d’accueil de Maroua, Père atangana entend redonner l’espoir aux religieux qui n’en peuvent plus. 60 ans de fidélité à la vie religieuse, donc 60 ans de chasteté, de pauvreté, d’obéissance et de persévérance. Il est possible de vivre fièrement la vie religieuse. 92 ans de vie remplie de service et de bonne volonté, Le patriarche devint en quelque sorte l’icône pour la province du Cameroun et le prototype de la persévérance dans toute sa dimension.

Haut


La joie de fidélité

( Mark UJU )

Remise obédience Alexis Atangana et Ali

Provincial EdouardQue ce soit en éthique ou en philosophie, la question de beau et du goût a été toujours rependue d’une manière particulière. Mais dans la vie religieuse, ce don de soi au service de l’Eglise universelle qui est un appel incessant de Dieu à la vie et à la joie, la beauté   ne se traduit pas d’une manière relative mais plutôt générale. La beauté de cette joie se manifeste d’une manière communautaire. Arrêtons-nous un instant pour examiner l’événement particulier illustrant cette joie du dimanche 14 décembre dernier : il s’agit du 60e anniversaire de vie religieuse  du père Alexis Atangana et de l’ordination diaconale du Fr. sc koye Joachim qui a montré  et remis en question cette relativité de la beauté. En effet, plus de cinq cent personnes ont donné une même réponse à la question de savoir comment a été la journée de ce dimanche, 14 décembre 2014 ? Cette cérémonie était bonne, magnifique, formidable, fascinante, intéressante et interpelant. Plusieurs activités s’étaient déroulées au même moment : jubilé de diamant de Rev. P. Alexis Atangana, l’ordination diaconale du fr. sc. Jochim koye, le renouvellement des vœux du Fr. Christian GOSSAMBAYE, le lancement de la deuxième phase du triennium oblat et le lancement de la jeunesse oblate du Cameroun.

Une des caractéristiques de cette journée était le rayonnement de joie sur les visages de tous les participants surtout les trois frères d’honneurs. Selon certains scolastiques, la présence du père Atangana Mgr Eugeniusz Juretzkoà la Maison Yves-Plumey a bien suscité en eux une réflexion sur la fidélité et sur la persévérance dans la vocation religieuse. Le père Atangana communément appelé le patriarche de la province oblate du Cameroun, dans son propos de remerciement aux participants, a clairement affirmé que « Dieu est toujours fidèle et qu’il répond par la fidélité à l’égard de celui qui lui est consacré fidèlement. Et même dans les moments de manque de fidélité, ce même Dieu répond à son serviteur par l’amour miséricordieux ».  En écoutant le Père Atangana, l’on peut facilement déduire que la joie est la récompense de la fidélité. En un mot, une vie religieuse réussie nécessite la fidélité à ses engagements.
Cette déduction a été comme une affirmation interpellant le nouveau diacre koye Joachim qui, selon les paroles de Mgr. Eugène, a été appelé par Dieu à son service par « son amour inconditionnel » ; il sera donc important de souligner que le jeune diacre ainsi que le fr. Christian, en fêtant avec le patriarche ont été appelés d’une manière particulière a une vie de prière car selon le p. Atangana, le secret se trouve dans la prière. C’est cette prière qui amène le religieux à reconnaitre que l’homme le plus riche du monde est celui qui possède Jésus. Et cela se fait dans la prière constante.

Ferdinand OwonoPatriarche Atangana

Cette fête bien ordonnée et appréciée, n’avait pas été seulement une occasion de manger et de boire mais aussi un moment de réflexion et d’action de grâce. Le message est simple : la vie religieuse heureuse nécessite la fidélité à sa vocation.

Mirabeau DiatangFdèles

Haut


Quelques autres images

Photo jbmusumbi & Cnie

Enfants de NkolbissonTente

Enfants de NkolbissonTente

Enfants de NkolbissonTente

Enfants de NkolbissonTente

Enfants de NkolbissonTente

Enfants de NkolbissonTente

Haut

Mgr Eugeniusz JuretzkoEdouard Dagavounansou

Scolasticat omiMaison Yves Plumey

Edouard et Charles EkoEvêque Eugeniusz et diacres

Procession MesseEspace accueil Messe

Thomas MbayeFerdinand Owono

DalmatiqueRemise Bible au diacre

Diacre Koyephotographes

Patriarche AtanganaAssemblée du scolasticat omi

Envoi en missionImposition des mains sur Ali

Mirabeau et invitésAutel eucharistique

Participants aux célébrations omiBénédiction papale Atangana

espace cocotierJardin plante cocotier

Vue intérieur scolasticat omiEspace Maison Yves Plumey

TentesTentes en plein air

Haut


 

Scolastiques oblats dans la paroisse
Christ-Sauveur de Bangué

( Pascal KIDARI, omi )

Paroisse Bangué, Douala

Depuis un certain temps, les oblats de la province du Cameroun désirent s’occuper eux-mêmes de leurs maisons de formation par leur propre ressource ou au moyen des fidèles.  Mais ce souci de prise en charge semble tarder à se réaliser. La toute jeune paroisse Christ-Sauveur de Bangué, Douala, ranime la volonté : elle a pris l’habitude de présenter ses bonnes manières à l’endroit de la Maison Yves Plumey de Yaoundé.

Paroisse Bangué, DoualaScolastiques omi à Bangue, Douala

Motivés dans ce but, en effet, une bonne partie des scolastiques et trois Pères de la communauté se sont rendus à la paroisse de Bangué, le samedi 6 décembre 14. Nous sommes arrivés dans ladite paroisse au environ de 12h30. Les familles d’accueil nous attendaient. A peine descendus des cars, nous fûmes hébergés.

Au soir du premier jour, ce samedi 06 décembre, il a été organisé une veillée. Les scolastiques ont contribué par quelques cinq chants. Le lendemain matin, les scolastiques revinrent à l’église accompagnés de leurs hôtes et des fidèles accouraient de toutes les ruelles. Une seule messe était au programme. Compte tenu du nombre des chrétiens et de l’événement du jour, la chapelle était pleine. La messe fut présidée par le Père Louis Diedhiou.

Paroisse Bangué, DoualaScolastiques omi à Bangue, Douala

La communion finie,  une quête spéciale a été organisée. Par mouvements ou individuellement, chacun à la dimension de sa capacité, les fidèles présentèrent à l’autel des enveloppes, des sacs de riz, des cartons de savons, de sucre et de spaghettis, des palettes de jus et de vins et bien d’autres biens de bonne nécessité alimentaire.

Au sortir de la messe, un repas festif nous attendait. Après avoir partagé le repas, à 15h, nous nous rangeâmes pour repartir fiers sur Yaoundé.

C’est la deuxième fois du genre que la « Terre promise » de Bangué, comme ils aiment l’appeler, nous ravitaille. Et si jamais une semblable charité pourrait animer certaines paroisses oblates, au moins celles des villes, il y a longtemps on aurait résolu la question de fonds pour la formation des jeunes. C’est ainsi que Banqué triomphe par son exemple de charité chrétienne pour la formation de ses missionnaires. A qui le tour ?

Soirée paroisse Bangué, Douala

( Pascal Kidari, omi )

Haut


 

Journée d’amitié entre les fils de Marie Immaculée

Fr sc. DEURNOUDJI Omdel Etienne

Equipe de Volleyballl

En vue de renforcer le lien de la fraternité entre les   fils de Marie, ce samedi le 29 novembre 14, la Congrégation des Fils de l’Immaculée Conception  et les Oblats de Marie Immaculée ont organisé une journée d’amitié. C’était aussi l’occasion de célébrer par anticipation la fête de l’Immaculée conception.

Sport OMI et CFIC Rencontre sportive de volleyball

La Congrégation des Fils de l’Immaculée Conception a été fondée en 1857 par le Bienheureux LUIGI MARIA MONTI, 41 ans après la fondation des Oblats. Les deux congrégations ont comme patronne la Vierge Marie. Toutefois, les oblats, contrairement aux autres, ne sont pas une congrégation mariale et les CFIC, à la différence des OMI, ont pour charisme Hospitalité et Education.

Table resto Maison Yves PLumeyRepas d'amitié

Organisée autour de quatre points principaux, cette rencontre a eu lieu chez les Oblats [Maison Yves Plumey]. D’abord, un petit moment de partage intellectuel sur l’Immaculée Conception, sous la direction du Père Louis DIEDHIOU, puis un match de volleyball et un match de football soldé par un  score de 2 /1 en faveur des Oblats, et enfin le souper communautaire avec la célébration des anniversaires des Frères scolastiques Oblats. Cette soirée, moment de partage et de divertissement : saynètes, danses, humours, etc. a pris fin à 22h30mn.

Equipe de football

Fr sc. DEURNOUDJI Omdel Etienne

Haut


Mgr Eugeniusz JURETZKO: 50 ans de vie sacerdotale

L’Evêque de Yokadouma (Cameroun), Mgr Eugeniusz Juretzko, OMI, a célébré une messe d’action de grâce pour ses 50 ans de vie sacerdotale, ce matin 30 oct. 14, en la chapelle de la Maison Yves Plumey.

Mgr Eugeniusz Juretzko

«Elles [nos communautés] célébreront de façon simple et cordiale les événements importants de la famille oblate et de la vie de chacun. Elles seront accueillantes pour les Oblats de passage…»
(R 39b)

Eugeniusz Juretzko

Haut


Le Provincial Edouard Dagavounansou: Célébration eucharistique

Jour2: Eucharistie
par le p. Edouard DAGAVOUNANSOU

Ce vendredi 17 octobre 14, Mémoire de saint Ignace d’Antioche (évêque et martyr), le Père Edouard DAGAVOUNANSOU a présidé l’Eucharistie en la chapelle du Scolasticat. Dans son homélie, il a exprimé sa joie de dire sa première messe comme Provincial dans cette Maison de formation, et il a exhorté ses confrères à vivre pleinement leur oblation et à cultiver l’intériorité puisant fréquemment des forces missionnaires devant le tabernacle. C’est dans la soirée qu’ il a pris son vol pour le nord-Cameroun, après avoir promis de repasser dans cette maison après l'installation de la nouvelle administration provinciale et la réunion du Conseil. La cérémonie aura lieu à Garoua, le 25 octobre.

Eucharistie Edouard Dagavounansou

Messe Edouard Dagavounansou

Père Edouard Dagavounansou

Haut


Le Provincial Edouard Dagavounansou

Jour1 du Nouveau Provincial OMI à Yaoundé

Le père Edouard DAGAVOUNANSOU, le nouveau Provincial de la Province oblate du Cameroun, est arrivée à Yaoundé (Maison Yves Plumey) ce mercredi soir 15 Octobre 2014, en provenance de Rome. Omicameroun partage ici une image de sa première journée au Scolasticat.

Provincial Edouard Dagavounansou
(de g.à dr.) PP. Alexius, Edouard, Thomas

Haut


Consultation Père oblat Warren BROWN

Eucharistie Warren Brown Yaoundé

(omicameroun)

En conclusion de la consultation partielle de la province oblate du Cameroun en vue du renouvellement de l’administration provinciale, le Père Warren BROWN, OMI, Conseiller général pour Canada-USA, a dit son mot de gratitude au cours de la célébration eucharistique de ce vendredi 20 juin 14, au scolasticat Yves Plumey de Yaoundé. Parmi les huit prêtres qui ont concélébré, signalons la présence de deux jeunes confrères de la mission du Nigeria. Signalons également la présence à cette eucharistie du Frère Benoît DOSQUET, Oblat de la province de France, animateur de la session des Frères de moins de cinq ans d’oblation perpétuelle qui aura lieu à Garoua, du 22 au 25 juin 14.

Après avoir invité l’assemblée à prier pour le repos de l’âme du Père oblat David POWER décédé hier aux Etats-Unis, le Conseiller général a transmis les salutations du Supérieur général, le Père Louis LOUGEN, avant de nourrir les scolastiques et les formateurs de son partage spirituel. Dans sa brève homélie, il a présenté la quintessence de la Parole de ce jour (Matthieu 6, 19-23) en insistant sur le verset 21 : « Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur ». Que chacun découvre son trésor.

Warren Brown messe chapelle Yves Plumey Yaoundé

Haut


Soutenance mémoire Mirabeau Diatang

Tableau thème mémoire Mirabeau Diatang

(Mirabeau DIATANG, omi)

L’honneur nous échoie cet après-midi, de prendre la parole devant vous, pour vous présenter le fruit de notre travail de fin de cycle à l’Institut de Théologie et de Pastorale pour les Religieux. Monsieur le Président du jury, honorables membres du jury, merci d’avoir accepté de donner de votre temps pour apprécier notre travail. Notre thème porte sur « le rôle de l’Eglise catholique de N’Djamena  dans l’accompagnement  et l’observance thérapeutique des personnes vivant avec le VIH/SIDA ».
[Lire la suite]

Haut


Maison Yves Plumey:
une année pas comme les autres

(Equipe de formation, Maison yves Plumey)

Maison Yves-Plumey Yaoundé

De ce compte-rendu du district de Garoua, se décèle un problème de fond. La rencontre concernait uniquement le district qui n’abrite aucune structure de formation. Que peut-on attendre de ce district ? Nous serions contents de lire un compte-rendu édifiant qui relate la façon de vivre, de faire les prières du milieu du jour et, surtout, la manière de partager ce qu’ils vivent de façon périodique. Cela édifierait les autres districts et les autres Oblats qui sont appelés à vivre seuls la mission. Comment est-t-on arrivé à sauter du coq à l’âne, de ce qu’on est sensé vivre à ce que les autres devraient vivre ? Ah ! Notre Dieu, qu’il est facile de parler des autres que de parler de soi !  « Si je suis ce que je suis, c’est la faute des autres. » Evidemment cela a commencé au jardin d’Eden. [Lire la suite]

Haut


 

Accueil supérieures majeures nord-Cameroun à Yves Plumey

Religieuses supérieures majeures nord-Cameroun

Sœurs supérieures majeures nord-Cameroun

[omicameroun]

Dans la soirée de ce samedi 08 mars 14, la communauté de la Maison Yves Plumey a accueilli queques-unes des religieuses supérieures majeures du Nord Cameroun, venues à Yaoundé pour l’assemblée générale des supérieurs majeurs du Cameroun, rencontre centrée sur la Nouvelle évangélisation au Cameroun. Ainsi le scolasticat renoue-t-il avec sa tradition d’inviter les supérieurs majeurs du Nord-Cameroun à la fin de leurs rencontres annuelles à la capitale. Cet exercice combien précieux a pour objectif la connaissance mutuelle et la fraternité missionnaire, car les Oblats de Marie Immaculée travaillent principalement au Nord-Cameroun. Un constat de curiosité relatif à la rencontre de cette veille du premier dimanche de carême : présence d'une seule Congrégation masculine parmi les neuf présentes, celle des Oblats de Marie Immaculée représentée par le père Raymond Nani, Provincial !

En prière

Méditation chapelle Yves PlumeyOraison chapelle Yves Plumey

Recueillement chapelle Yves PlumeySilence chapelle Yves Plumey

La réception a commencé à la chapelle où les invitées ont rejoint la communauté pour l’oraison et pour chanter les Vêpres ensemble. Puis est venue la communauté de table. Unis par un sentiment de fraternité et de simplicité, les convives ont fait des agapes. Enfin, le supérieur local, le père Thomas Mbaye, après avoir présenté sa communauté avec l’humour qui lui est propre, a invité les membres à accueillir les sœurs par des applaudissements nourris en cette Journée internationale de la femme, avant de rappeler le rendez-vous prochain et de se séparer en beauté. Une bonne ambiance de convivialité, pour la plus grande gloire de Dieu !

Communauté priante Maison Yves PlumeyFrères et soeurs disciples du Christ

Agape missionnaire

Saint Joseph de CuneoSaint Joseph de Cluny

Sainte Famille de BordeauxOuvriers silencieux de la croix

UrsulinesMater Orphanorum

PaolaFilles du Saint-Esprit

Haut


Entretien Père Cornelius NGOKA avec scolastiques de Yves Plumey

(Scolastique Jean Charmant KUSWANGANA, omi)

Assistant général Cornelius Ngoka(06.03.14) - Depuis le dimanche 02 Mars le Scolasticat Yves PLUMEY a la joie d'accueillir en son sein le père Cornelius NGOKA, Omi, Assistant général en charge de la formation. En provenance de Kinshasa où il est passé visiter les maisons de formation, il est maintenant au Cameroun poursuivant le même objectif.

Le mardi 04 Mars, le père Ngoka a eu le temps d'échanger avec les scolastiques sur leur formation, et aussi pour leur dire ce que la congrégation attend d'eux. Il est parti de la lecture d'un bref extrait de nos constitutions et règles :

Que fit Notre Seigneur lorsqu'il voulut convertir le monde? Il choisit un certain nombre d'apôtres et de disciples, qu'il forma à la piété, qu'il remplit de son Esprit [....] Que doivent faire à leur tour les hommes qui veulent marcher sur les traces de Jésus Christ, leur divin Maître [...] Ils doivent travailler sérieusement à devenir des Saints, marcher courageusement dans les mêmes voies que tant d'ouvriers évangéliques [...] (Préface).

De là il nous a invités nous aussi, scolastiques, à nous poser la question "que devons-nous faire aujourd'hui pour l'avenir de notre congrégation?"  La réponse semble bien claire, nous devons retourner aux sources de fondation de notre congrégation pour y puiser nos valeurs qui semblent bien s'éteindre de nos jours. Quelles sont alors ces valeurs? La première de ces valeurs est la vie communautaire, car l'annonce de la bonne nouvelle ne se fait pas en "solo" mais en groupe, en communauté. Raison pour laquelle la première année du"triennium oblat" est dédiée à la vie communautaire.

La rencontre est terminée avec deux questions que le père a laissées à chacun de nous de répondre et de méditer :

  1. Comment voyez-vous la formation que vous recevez ici dans ce scolasticat?
  2. Comment voyez-vous l'avenir de la congrégation (du point de vue économique, missionnaire, communautaire, etc.)?

Et une très bonne exhortation : "Vivez votre vie oblate dans la joie et dans une attitude mentale positive. Un oblat joyeux vaut 1000 oblats qui sont tristes. Fiez-vous à l'essentiel ; si vous vous attachez à ce qui passe, vous passerez avec".

Haut


Visite Père Cornelius NGOKA,
Assistant général OMI

Célébration eucharistique Cornelius Ngoka

(omicameroun)

Le Père Cornelius NGOKA, 1er Assistant général de la Congrégation des missionnaires oblats de Marie Immaculée, est en train de visiter les maisons de formation (scolasticat, noviciat, pré-noviciat) de la province du Cameroun. Arrivé à la Maison Yves Plumey le dimanche 02 mars 14 (après la célébration jubilaire de Gaby Crugnola, Jean Lamy et François Carpentier), il a présidé l’Eucharistie de ce jeudi après les cendres dans la chapelle du scolasticat.

Concélébration Maison Yves Plumey

Dans son homélie, il a expliqué la parole de Dieu en bon bibliste, invitant la communauté à cultiver davantage l’intériorité et à s’ouvrir aux autres pour un carême fructueux. Faisant référence au Message du pape François pour le carême 2014, le célébrant principal a rappelé que le Chrétien doit vivre le dépouillement afin d’enrichir les autres de sa pauvreté. Puis, il a exhorté les scolastiques et les formateurs à porter joyeusement leur croix. « Celui qui veut marcher derrière moi, […] qu’il prenne sa croix chaque jour, et qu’il me suive », dit Jésus à ses disciples (Luc 9, 23). Il s’agit, bien entendu, de porter sa croix et non de devenir une croix pour les autres ! Clarification combien importante dans le contexte de carême et de maison de formation oblate.

Adresse Provincial Raymond Nani

Telle est la quintessence du message du père Cornelius qui quitte Yaoundé ce vendredi 07 mars pour le Nord (N’Gaoundéré et Mokolo). Outre l’adresse pendant l’Eucharistie et l’écoute individuelle de ceux qui le désiraient, il a rencontré séparément les scolastiques et les formateurs encourageant les uns et les autres à marcher fidèlement à la suite du Christ. « La formation est un ministère de la présence », disait-il à l’équipe de formation de cette plus grande maison de formation oblate. Avec ses 63 jeunes en formation, en effet, le scolasticat de Yaoundé dépasse en effectif tous les autres scolasticats de la Congrégation !

Prêtre Cornelius NgokaCélébrant Cornelius Ngoka

Homélie Cornelius NgokaPères Cornelius Ngoka et Raymond Nani

Partage communion Corps du Christ

Photo famille Messe Cornelius Ngoka Yaoundé

Cornelius Ngoka & JB MusumbiRetrouvailles Ngoka & Musumbi

Haut


Père Francisco plus de peur que de mal

Francisco Da Silva

(omicameroun)

(05.03.14) - Ce mardi 04 mars 14, la communauté de la Maison Yves Plumey s’est réveillée avec angoisse et inquiétudes sérieuses à cause de la santé du Père Francisco Da Silva (PIME), formateur. Terrassé brusquement par le palu, tôt le matin, il a été conduit d’urgence vers un centre hospitalier de la capitale où il a été admis et continue le traitement. Plus de peur que de mal ! Il a retrouvé son beau sourire et son sens de l’humour comme l’ont pu constater ceux qui, dans la matinée de ce mercredi des cendres, sont allés lui rendre visite non seulement pour prier avec lui, mais aussi lui souhaiter une très bonne entrée en Carême. Les perfusions font du bien, et le malade va mieux. Que nos prières l’accompagnent  toujours pour la plus grande gloire de Dieu!

Lit malade FranciscoPaddre Da Silva Francisco

Visite Cornelius Ngoka Etablissement hospitalier Yaoundé

Haut


Père James KIKU: la «chance» de présider l’Eucharistie

Père James Kiku

[omicameroun]

De passage à la Maison Yves Plumey de Yaoundé, scolasticat consolidé de la sous-région francophone de la région oblate Afrique/Madagascar, le père James KIKU, OMI curé de la paroisse Marie Immaculée à Mokolo-Mandaka, Extrême-Nord Cameroun, a présidé l’Eucharistie de ce samedi 22 février 14, fête de la Chaire de saint Pierre, Apôtre dans la chapelle de la Maison. Avant d’insister sur le service de témoignage par la foi, l’humilité et la simplicité, dans son homélie, il a tenu à souligné qu’il a la « chance » de présider l’Eucharistie dans cette maison de formation. En effet, depuis son ordination sacerdotale en décembre 2003, c’est la troisième fois qu’il arrive dans cette Maison et c’est la première fois qu’il a la « chance » d’être le célébrant principal ! Voilà qui ressemble à un événement particulier !

James Kiku distribution communion Maison Yves Plumey

Prenant la parole à la fin de la messe en guise de remerciement, le père Thomas MBAYE, supérieur du scolasticat, a présenté le père James comme l’un des anciens scolastiques de cette Maison qui, pendant leur phase de philosophat, édifiaient la communauté par le sérieux de leur engagement et par leur sens de responsabilité. Autant de vertus susceptibles de stimuler les jeunes invités à suivre le Christ et à « prendre part à sa mission par la parole et par l’action ». Telle est l’orientation de la formation oblate dans l’aujourd’hui du monde. « Très proches des gens avec lesquels ils travaillent, les Oblats demeureront sans cesse attentifs à leurs aspirations et aux valeurs qu’ils portent en eux » (Constitution 8).

Thomas Mbaye présentation James Kiku

Homélie James Kiku scolasticat omi Yaoundé

Eucharistie James Kiku Maison Yves Plumey

Haut


Fête OMI 2014 à Yaoundé Nkolbisson

Jeunes oblats renouvellement oblation
(De gauche à droite: Benny, Andile, Robby, Conrad)

[omicameroun]

A la Maison de formation Yves Plumey située dans le quartier Nkolbisson de la ville de Yaoundé, la fête de la Congrégation des Oblats de Marie Immaculée (anniversaire de l’approbation de la Congrégation et des Constitutions & Règles) a été célébrée ce dimanche 16 février 2014 – et non le 17 février - pour des raisons de commodité. Outre la présence des habitués de la Chapelle oblate, plusieurs invités ont pris part à la Messe d’action de grâce et à la fête dont les Associés aux Oblats ; profitant de cette belle occasion, ils ont parlé joyeusement de leur vocation ou mieux de leur collaboration charismatique avec les fils de saint Eugène de Mazenod, les Oblats de Marie Immaculée. Pour beaucoup de gens c’était la joie d’entendre et de découvrir la grande richesse qu’est la famille mazenodienne. Parmi les convives signalons également la présence remarquable des visiteurs du Père Gaby Crugnola, trois amis fraîchement arivés du pays de François Hollande, la France.

Prêtres concélébrants chapelle Yves Plumey

« En cette fête bien spéciale et en cette première année de notre Triennium oblat, consacré au thème ‘un cœur nouveau dans la Communauté apostolique’ et à la réflexion sur la chasteté », nous écrit le Supérieur général, quatre jeunes en formation ont courageusement renouvelé leurs vœux de religion ou mieux leur oblation au cours de la célébration eucharistique présidée par le Vicaire provincial, le Père Paulin Bewa. Il s’agit de trois frères scolastiques de la délégation de Zambie (Benny LIPALATA, Robby BANDA, Conrad KAPEYA) et d’un frère étudiant en théologie de la province de Natal en Afrique du Sud (Andile DLADLA). La communauté a eu le grand plaisir de les accueillir dans ce nouvel élan de croissance humaine et spirituelle.

Père Paulin Bewa

Dans sa brève homélie, le Vicaire provincial a rappelé la quintessence de la lettre du Supérieur général pour le 17 février 2014 dont le thème est : « Reconnaissance à nos Frères Oblats » en s’arrêtant à la relation Frères et Pères oblats. Y aurait-il un conflit interne entre Frères et Pères oblats ? Ecoutons la réponse du Père Louis Lougen, Supérieur génral :

Même s’il y a eu beaucoup de progrès dans la façon dont nous vivons ensemble, Frères et prêtres et dont nous comprenons la vocation de Frère, nous avons encore besoin d’un changement de mentalité. Des incompréhensions, des manques de respect existent encore à propos des Frères, sur des points tels que le discernement des vocations de Frères, la formation et l’accompagnement des Frères, la nécessité des Frères dans la Congrégation, le rôle des Frères dans une Congrégation cléricale.

Bougie d'oblation Maison Yves Plumey

Voilà qui ressemble à une incohérence interne et qui mérite une bonne dose de conversion personnelle et communautire profonde, comme le voulait le Chapitre général de 2010. Mais ce n’est pas ce sujet « douloureux » qui, pendant cette Messe d’action de grâce,  a poussé et les célébrants et l’équipe liturgique à porter atteinte à la tradition oblate en omettant la Rénovation des vœux et l’Acte de consécration à Marie Immaculée ! Et pourtant la Messe a été bien chantée et la fête belle !!! Il faudra sans doute revoir les priorités de la Maison aux treize nationalités. Le monde d’aujourd’hui  dont les changements font douter de la vertu de fidélité n’a-t-il pas besoin de missionnaires joyeux et audacieux ?

Scolastiques OMI Yaoundé

Chorale Maison yves PlumeyAssemblée Yves Plumey

Messe 16 février 2014 OMI YaoundéServants de messe et instrumentistes Yves Plumey

Visiteurs amis Gaby Crugnola

Repas fraternel OMI YaoundéAgapes OMI Nkolbisson

Table Associés OMI Yaoundé

Asso OMI CamerounAssociés OMI Yaoundé

Père Clement OboiteInvitée fête OMI Yaoundé

Adresse Associée OMI YaoundéThomas Mbaye et convive

Célébration voeux temporaires OMI Yaoundé

Haut


Patriarche Alexis ATANGANA et Mgr Eugeniusz JURETZKO

Patriarche Atangana et Mgr Juretzko

[omicameroun]

Maison internationale de formation oblate et cadre ouvert à l’accueil des missionnaires Oblats de passage à Yaoundé la capitale de la République du Cameroun, le scolasticat Yves Plumey vient de recevoir la visite de deux hôtes de marque. Il s’agit de Patriarche Alexis ATANGANA (91 ans) en provenance de Maroua, extrême-Nord, pour le décès de son neveu, Alexis-Marie ATANGANA EFFILA (1962-2014) inhumé le samedi 25 janvier 14 à Yaoundé - paix à son âme - et de Mgr Eugeniusz JURETZKO, évêque de Yokadouma. Comme d’habitude, l’occasion leur a été offferte de partager leurs expériences missionnaires et d’enrichir spirituellement la plus grande communauté de la province oblate du Cameroun qu’est le scolasticat par des homélies profondes. Ainsi les jeunes en formation et les formateurs ont eu le plaisir d’écouter les hôtes pendant les agapes et aux célébrations eucharistiques. « Tout est solennel », a dit Patriarche à la fin de la messe qu’il a présidée le mardi 28 janvier 14 ! « Vieillissant le juste fructifie encoreil garde sa sève et sa verdeur pour annoncer que le Seigneur est bon » (Psaume 92, 15-16).

Agape Maison Yves PlumeyFormateurs et hôtes Maison Yves Plumey

Les OMI visiteurs du scolasticat Yves Plumey de Yaoundé, ce lundi 27 janvier 13 :  de gauche à droite, Patriarche (91 ans) Alexis ATANGANA (de Maroua), Mgr Eugeniusz JURETZKO (évêque de Yokadouma), P. Alojzy CHROSZCZ (de Garigombo). Encadrement de PP. Thomas MBAYE et Gaby CRUGNOLA, formateurs.

Alexis Atangana Maison Yves PlumeyPatriarche Atangana Maison Yves Plumey

Le Patriarche Alexis ATANGANA OMI (91 ans) prononçant l’homélie de ce mardi 28 janvier 13, fête de saint Thomas d’AQUIN, en la chapelle du scolasticat Yves Plumey de Yaoundé.

Mgr Eugeniusz Juretzko Maison Yves PlumeyHomélie Mgr Juretzko Maison Yves Plumey

Célébration eucharistique présidée par Mgr Eugeniusz JURETZKO, OMI (évêque de Yokadouma), en la chapelle du scolasticat Yves Plumey de Yaoundé, Maison de formation oblate consolidée, Cameroun, ce mercredi 29 janvier 2014.

Evêque Juretzko et prêtres Maison Yves PlumeyAutel eucharistique Maison Yves Plumey

Concélébration euchristique Maison Yves PlumeyCorps du Christ Maison Yves Plumey

Communion Mgr Eugeniusz Juretzko Maison Yves PlumeyEucharistie Mgr Juretzko Maison Yves Plumey

Haut


Bonne et Heureuse Année 2014

(Jean-Paul HABRIGUE, omi)

Jean-Paul HABRIGUEJ’ai souvent pensé que les vœux du Nouvel AN étaient placés sous le double signe de la sincérité et de l’illusion. Ainsi nous sommes sincères lorsque nous souhaitons que l’année nouvelle soit bonne et heureuse, mais en même temps nous sommes dans l’illusion lorsque nous rêvons d’une année  tellement nouvelle qu’en seraient exclus l’effort, la peine, les difficultés et les épreuves.

Mais alors, qu’appelle- t-on « une bonne et heureuse année » et si le bonheur existe, quel en est le secret ?

Pour répondre à une telle question, il convient de nous tourner vers la Vierge  Marie, puisque l’Eglise la prie et l’invoque  en ce premier jour de l’année sous l’admirable vocable de la Mère de Dieu. Or le génie de la Vierge est d’avoir saisi qu’il convient donc d’être aux rendez-vous que Dieu propose à chaque instant de ma vie. Puisque l’instant présent me donne, comme en un présent inestimable, la plénitude de la présence de Dieu, la plénitude de son Appel et la plénitude de son Amour, c’est uniquement dans l’instant que je peux lui donner en retour la plénitude de ma réponse.

Le secret du bonheur existe donc bien : il consiste à dire « oui » au présent. Oui à Nazareth. Oui à Cana. Oui au calvaire. Oui au cénacle. Oui partout et constamment. C’est pourquoi toutes les générations ne cessent de lui dire « tu es heureuse, vraiment heureuse, bienheureuse ». Or nous passons notre temps à fuir le présent, à fuir le réel parce qu’il ne correspond ni à nos goûts, ni à nos désirs. Nous rêvons d’une vie autre. Nous nous évadons de notre véritable condition et, par-là, nous échappons à nous-mêmes et à DIEU.

Certes, il est normal d’avoir la mémoire du passé, de conserver des souvenirs, de faire des projets mais la vie se conjugue au présent. Comme il est difficile de croire que Dieu m’attend dans ce qu’il m’est proposé de vivre ! Et pourtant c’est cela le véritable réalisme spirituel !

En rédigeant ces lignes, il  me revient à l’esprit cette réflexion si profonde et si juste de Pascal : « …que chacun examine ses pensées. Il le trouvera toutes occupés au passé et à l’avenir. Nous ne pensons presque point au présent. Ainsi nous ne vivons jamais, mais nous espérons de vivre et, nous disposant toujours à être heureux, il est inévitable que nous ne le Soyons jamais ». En écho à ces pensées comment ne pas nous souvenir des paroles de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus ? « C’est par  ce qu’on pense au passé et  à l’avenir qu’on se décourage et qu’on désespère ». Et le 17 juillet 1897, elle écrit à sa sœur Léonie : « L’unique bonheur sur la terre, c’est s’appliquer à toujours trouver délicieuse la part que Jésus nous donne ».

Pour entrer dans de telles perspectives, il nous faut beaucoup de Foi, d’Espérance et d’Amour Thérèse peut nous aider puissamment. Car, n’en doutons pas, le souhait qu’elle exprime dans sa dernière lettre à Léonie est également le souhait qu’elle forme pour chacun de nous « l’unique bonheur sur la terre… »

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2014 A TOUS !

Haut


Religieux(ses) Yaoundé - Mgr Jean MBARGA

Basilique de Mvolie Yaoundé

( omicameroun )

Rencontre traditionnelle (au début de chaque année pastorale) des Religieuses et Religieux de l’archidiocèse de Yaoundé avec l’Ordinaire du lieu, l’Administrateur apostolique Mgr Jean MBARGA, ce mercredi 20 novembre 2013 de 15h00 à 17h00 dans la Basilique de Mvolie. Après la présentation des religieuses et religieux par pôle et zone d’implantation, Mgr Jean MBARGA a présenté une réflexion sur la « Nouvelle évangélisation ».

Basilique Mvolie CamerounReligieux religieuses Yaoundé

L’Administrateur apostolique a exhorté les familles religieuses implantées dans l’archidiocèse de Yaoundé à s’occuper davantage des populations de nos zones rurales ou campagnes envahies de plus en plus par des sectes religieuses qui promettent miracles, délivrances, guérisons, etc. Il les a invitées aussi à s’imprégner de l’esprit de son Décret sur la rentrée pastorale 2013-2014, document (7 pages) publié en octobre 2013. Nombreux sont ceux qui l’ont acheté sur place.

Personnes consacrées MvolieReligieux religieuses capitale Yaoundé

Que dire du contenu dudit Décret ? « Fidèles du Christ, ensemble, bâtissons son Eglise ». Tel est l’appel vibrant formulé dans le Décret invitant les Fidèles et tous les Agents pastoraux de l’archidiocèse de Yaoundé à aller en « eau profonde », un appel qui doit rythmer l’action pastorale cette année.

La fidélité au Christ, bâtissons son Eglise, la pastorale d’ensemble, la communauté sacerdotale, la vie consacrée, accompagnement spirituel des fidèles, la solidarité et la charité, les associations – Bikoan, la Parole de Dieu, la catéchèse, De Sacra Liturgia, l’enseignement catholique, la pastorale des malades, la pastorale des jeunes, la diaconie, autant d’éléments constitutifs du Décret. [omicameroun]

Basilique camerounaiseBasilique Yaoundé

Haut


Au revoir Père HUGO SCHMITT (Pallottin)

HUGO SCHMITT

( omicameroun )

Ce vendredi soir 15.11.2013, la communauté des Pallottins de Nkolbisson, Yaoundé, a dit au revoir au Père HUGO SCHMITT, après 20 ans de service à l’Eglise Catholique du Cameroun, au sein de  la Société de l’Apostolat Catholique fondée par  Saint Vincent Pallotti. Un des piliers de l’Institut de Philosophie saint Joseph Mukasa (IPSJM), le Père Hugo nous laisse ce qui suit comme «TESTAMENT»: «Le Seigneur est mon Berger, rien ne saurait me manquer. Partout où vous êtes, vous y êtes entre les mains de Dieu. Ma mission au Cameroun est une providence de Dieu, mais aussi sa volonté, j’y suis venu sans le choisir et j’y quitte pour l’Allemagne sans toute fois le choisir.»

Pallottin Hugo SchmittCadeaux Pallottin Hugo Schmitt

La Société de l’Apostolat Catholique qui milite sous la protection de la très Sainte Vierge Marie, la Reine des Apôtres, a été fondée à Rome, en vue d’accroître les moyens spirituels et temporels aptes à ranimer la foi et raviver l’amour parmi les catholiques et à étendre le Royaume de Dieu dans toutes les parties du monde , afin qu’il n’y ait qu’un seul troupeau et un seul pasteur selon la promesse du divin Rédempteur... Que chacun songe -qu’il soit juste ou pécheur- que le souci du salut des âmes est l’œuvre la plus précieuse et par là aussi la plus assurée de la miséricorde pour obtenir miséricorde et atteindre sa propre sanctification.

Guitare Hugo SchmittCadeaux Guitariste Pallottin Hugo Schmitt

"L’Apostolat Catholique n’est pas un ordre religieux, mais une société séculière de fidèles qui, sans aucune obligation particulière, coopèrent, animés de l’esprit de charité, d’émulation avec tous les moyens dont ils disposent au maintien de la piété et à la propagation de la foi catholique.

Le but de cette Société n’est donc pas seulement la sanctification de ses membres et des autres fidèles, mais aussi la propagation de la foi catholique dans le monde entier." (Source) - [omicameroun]

Haut


Prière pour défunts cimetière du Scolasticat

Cimetière Maison Yves PlumeyRendez-vous cimetière Yves Plumey

Conformément à la tradition de leur Institut, après la Toussaint, la Commémoration des fidèles défunts, les OMI du monde entier prennent un jour de prières pour tous les défunts missionnaires de la Congrégation. Ce mardi 5 novembre, à 18h00, la communauté Yves Plumey de Yaoundé et quelques Associés OMI se sont rassemblés au cimetière du Scolasticat où reposent le frère scolastique Joachim IKOLE (+2008) et le père Martin UHEGBU (+2009).

Commémoration défunts OMI YaoundéPrière défunts OMI Yaoundé

Dans un climat de profond recueillement, ils ont vécu quelques instants de profonde communion. Ils ont demandé que le Seigneur fasse grandir leur foi en son Fils qui est ressuscité des morts, pour que soit plus vive aussi leur espérance en la résurrection de tous leurs frères défunts. «Celui qui mange ma chair et bois mon sang a la vie éternelle; et moi, je le ressusciterai au dernier jour», dit Jésus (Jean 6, 54).
[omicameroun]

Vivants et morts Maison Yves PlumeyOMI et Associées cimetière Yves Plumey

Haut


Installation Père Thomas Mbaye
Supérieur Scolasticat Yves Plumey

Eucharistie installation Thomas Mbaye

Double événement

Le lundi 21 octobre 2013, la communauté de la Maison Yves Plumey de Yaoundé a célébré, dans la joie et dans la simplicité propre aux Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, un double événement significatif. D’abord, l’installation du nouveau supérieur du Scolasticat, le Père Thomas MBAYE ; puis, la soirée récréative en guise d’au revoir au Père Expédit KOYE, le trésorier local qui a fait l’intérim du supérieur local depuis la fin de mandat du Père Krzysztof Zielenda, en 2012. « Ce n'est qu'un au revoir et non pas un adieu. » [Lire la suite]

Haut


Yaoundé, agression en plein jour

Gilbert VailamIl était environ 16h00, ce mercredi 16 octobre 2013, lorsque je suis descendu  du taxi au marché dit Mokolo (en bas) en provenance de la Poste centrale, plus précisément du marché de Mfoundi où je suis parti pour l’achat des semences de carottes pour notre jardin de Yves Plumey. Je ne m’attendais pas à une mésaventure, comme cela arrive souvent à beaucoup de gens. Mais héls, quelle mauvaise surprise !

En effet, à la descente du taxi, le conducteur de taxi dit aux passagers : il faut laisser descendre ce Camerounais. J’ai réagi disant : non, je ne suis pas Camerounais. En quittant le taxi à 10 m environ, pour traverser la grande route et arriver à l’Agence Usine des eaux où je devais prendre mon taxi de retour en communauté... [Lire la suite]

Haut


ITPR: Messe Rentrée
Année académique 2013-2014

Bâtiment ITPR Yaoundé

Au Cameroun comme dans beaucoup d’autres pays du monde, le mois d’Octobre, dit aussi « mois marial » dans l’Eglise Catholique, est caractérisé par les célébrations de rentrée académique. Jamais deux sans trois, dit-on. A Yaoundé, après l’Institut de Philosophie saint Joseph Mukasa et l’Ecole théologique saint Cyprien de Ngoya où étudient les scolastiques OMI de la Maison Yves Plumey, c’était le tour, ce vendredi 11 octobre 2013, de l’Institut de Théologie et de Pastorale pour les Religieux (ITPR) dont sainte Joséphine BAKHITA est la patronne. Dans la simplicité et le recueillement cette institution a célébré la Messe de Rentrée de l’année académique 2013-2014.

Participants messe ITPRMesse ITPR

Etudiants étudiantes ITPRSalle conférence ITPR

Que dire de l’ITPR ? Initiative de la Conférence des Supérieurs Majeurs du Cameroun, l’Institut de Théologie et de Pastorale pour les Religieux (ITPR), a été créé en 1991 pour la formation théologique, spirituelle, humaine et pastorale des jeunes religieux et religieuses. La formation s’étale sur trois ans avec la possiblité de faire un cycle court de deux ans. Quant au programme des cours, il comporte trois axes, à savoir :

  1. Exégèse biblique
  2. Philosophie, Sciences humaines et Disciplines auxiliaires
  3. Théologie pratique, morale, spirituelle, systématique

Leçon inaugurale ITPRITPR conférence

Les missionnaires Oblats de Marie Immaculée sont présents à l'ITPR depuis sa fondation. Cette année, outre le Père Alexius IGBOZURIKE qui fait partie du corps professoral depuis plusieurs années, deux Frères étudient à cette institution académique qui se veut un lieu de formation, d’ouverture et d’accueil de tous. Elle veut promouvoir et vivre l’universalité de l’Eglise dans l’accueil de la diversité culturelle et congrégationnelle (cf. ITPR, Livret d’informations, Année académique 2012-2013). Autant d’objectifs à atteindre. [omicameroun]

ITPR CamerounITPR Yaoundé

Haut


Population croissante porcherie et niche Maison Yves Plumey Yaoundé

Porcelets Maison Yves Plumey

À la maison

(11.10.13) - A la différence des années précédentes, toutes les chambres de la Maison Yves Plumey sont occupées dès le début de cette année académique ! Cette Maison de formation consolidée de la sous-région francophone (Région oblate Afrique et Madagascar) a fait le plein avec le plus grand effectif de son existence : 67 membres au total dont 6 formateurs de 6 nationalités différentes (Brésil, France, Nigeria, RDCongo, Sénégal, Tchad). Voilà pourquoi l’ancienne salle de récréation du premier bâtiment est en pleine transformation depuis deux semaines, afin d’obtenir trois chambres en plus (une grande et deux petites). Ainsi la Maison perd-elle sa capacité d’accueillir également des confrères de passage qui transitent par la capitale du Cameroun.

Cochonnets jardin Yves PlumeyElevage porcs

Truie et porceletsPorcelets Yves Plumey

À la porcherie

Le constat est le même du côté de la porcherie. Le troupeau de porcs ne cesse d’augmenter. Tout en fournissant de la chair délicieuse, la bonne viande à cette grande communauté de formation, ce moyen d’autofinancement pose un sérieux problème d’alimentation pour les bêtes. Quand ils ont faim, les porcs sortent souvent de leur enclos pour chercher librement leur nourriture dans le jardin potager sans pour autant ravager les légumes soigneusement entretenus par les scolastiques.

Porcherie OMICochonnets

Porc femelle et petitsElevage cochons OMI Yaoundé

Dans la matinée de ce jeudi 10 octobre, la camera d’omicameroun a fait un petit tour (seconde fois) à la porcherie sous la direction du Père Francisco dans le but de voir à la fois les truies et leurs porcelets, les cochonnets dont on parle. Surprise : certains porcs ont des noms spéciaux en fonction de leur comportement. Ainsi nous avons «Immortalité», «Liberté»…! L’élevage des porcs ! voilà une activité qui intéresse le Père Francisco Da Silva (PIME) et un groupe de scolastiques qui se dévouent pour le troupeau. Qui faut-il mettre prochainement dans la marmite ? Telle est la question qui occupe souvent les esprits, dans cette partie du monde africain.

Porcs jardin Yves Plumey

À la niche

Tout porterait à croire qu’après l’année de la foi vient l’année de grande fécondité. La population augmente également à la niche où la chienne « Billie » vient d’enrichir la maison de ses neuf chiots. Tout un exploit, n’est-ce pas ? Mais que faire de tous ces petits chiens qui donnent l’air encombrant ? Plusieurs solutions sont envisagées pour un espace plus vivable aux trois chiens de garde. Chose certaine, « Le chien est le meilleur ami de l'homme ». [omicameroun]

Chiots Maison Yves PlumeyChienne camerounaise et chiots

Chienne et chiots camerounais

Haut


Bénédiction nouveau Car Scolasticat Yves Plumey Yaoundé

(06.10.13) - Après la messe de ce 27e dimanche du Temps ordinaire, eucharistie présidée par le père Clement OBOITE, omi (Nigeria), le diacre malgache Elysée RATOLOJANAHARY a procédé à la bénédiction du nouveau Car (14 places), moyen de transport pour les scolastiques qui étudient à l’Ecole théologique saint Cyprien de Ngoya.

Sous un soleil doux et dans une attitude de recueillement et de foi sincère, la communauté a prié non seulement pour la protection des passagers mais aussi pour les bienfaiteurs, les bienfaitrices et toutes les personnes à qui le Seigneur a donné l’intelligence de nous fournir cet outil de travail pour la plus grande GLOIRE de Dieu. Qu’il en soit loué! [omicameroun.com]

Bénédiction car diacre ElyséeBénédiction car

Maison Yves PlumeyOMI Yaoundé

Car OMI YaoundéScolastiques OMI

OMI NkolbissonScolasticat Nkolbisson

Maison formation omi YaoundéCar yves Plumey

Scolastiques Yves PlumeyMaison OMI Yaoundé

Car OMI bénédictionYaoundé maison Yves Plumey

Car cabineDiacre OMI malgache Elysée

Nkolbisson OMI CamerounJeunes omi en formation

Bénédiction mini-bus OMICommunauté OMI Nkolbisson

Haut


Lorsque les loisirs cèdent le pas au travail

(Arsène Koutouan, PIME/Côte dIvoire - Source: Blog MaisonYvesPlumeyYaoundé)

Koutouan Vital Arsène(06.10.13) - Apres trois mois de vacances marqués par des stages, des détentes, des joies, des divertissements et bien d’autres activités d’épanouissement, place aujourd’hui aux études. En effet, la trompette de la nouvelle année académique (2013-14) a sonnée. La maison Yves Plumey, avec un effectif de plus de 60 scolastiques composé de philosophes et de théologiens n’a pas été sourde au son de cette trompette.

Au niveau académique

C’est d’abord les scolastiques en philosophie qui ouvrent le bal à l’Institut de Philosophie Saint Joseph Mukasa. En effet le 1er octobre 2013 a lieu la messe d’ouverture dans l’enceinte dudit institut, laquelle messe marque l’ouverture officielle de l’année académique  en présence des professeurs, des encadreurs, des prêtres et des étudiants. Plusieurs conseils et orientations ont été donnés. Mais au soleil couchant de cette activité, nous pouvons retenir une chose essentielle. C’est de comprendre et vivre la devise de l’institut qui vient du latin: «VERITAS LIBERATIS  VOS» ou en clair: «LA VÉRITÉ VOUS RENDRA LIBRE».

Scolastiques OMI étudiants NgoyaMême ambiance à l’Ecole théologique saint Cyprien de Ngoya où la messe d’ouverture a été présidée par Mgr Faustin AMBASSA, Evêque de Batouri, le 2 octobre.

Au niveau communautaire

Comme le dit un proverbe africain: «quand ça ne va pas, il faut consulter les instructions». C’est ce qu’ont compris les formateurs de la maison Yves Plumey en insistant, en cet début d’année, sur les instructions et les règles de la maison, «Points de référence ou balises pour notre communauté», afin de les consulter fréquemment.

  • Une tribune de présentation individuelle à été offerte où chaque membre a pu se présenter.
  • Des équipes de vie ont été formées: 9 au total avec 7 membres chacune. Ces équipes constituent une sorte de cellule au sein de laquelle la connaissance mutuelle et l’esprit communautaire sont mis en exergue.
  • Des tâches et services ont été volontairement occupés.
  • Des groupes d’études par niveau n’étaient  pas en marge.

Au soleil levant de cette nouvelle année, tout est fin prêt dans l’ensemble. Le décor est planté. Il faudra être à la fois endurant et compétant  pour garder l’équilibre entre études et formation communautaire. Car, pour y arriver, c’est simplement l’endurance dans l’efficacité soutenue par la force de la prière quotidienne.

Puisse Dieu nous aider afin de ne pas être des canards boiteux dans cet univers où à grande partie LES LOISIRS ONT CÉDÉ LE PAS AU TRAVAIL.

(Arsène Koutouan, PIME - Source: Blog MaisonYvesPlumeyYaoundé)

Haut


Maison Yves Plumey:
retour de vacances et voyages

«Quand je vois le nombre de gens qui sont partis en vacances avec leur sans-fil, je me dis que s'il y avait eu des fils, on n'aurait pas fini de défaire les nœuds.» (Philippe Geluck)

Service nettoyage Maison Yves Plumey

Arrivées et départs

Quelques mouvements observés ce mercredi 28 août 2013 à la Maison Yves Plumey de Yaoundé: retour de vacances et voyages. En transit: le Père Provincial Raymond NANI qui revient au pays après une visite fraternelle à la mission oblate du Nigeria, le Père Marcel PIERRE qui rentre de ses vacances en France, le Père Jean-Georges ZYILOUBE qui repart pour le Nord après quelques jours de soins médicaux à Yaoundé. La Maison a accueilli précédemment le Père Jan KOBZAN qui rentrait de ses vacances en Pologne. Avion, train, autocar, voiture personnelle, autant de moyens pour voyager vers le Nord ou l’Extrême-Nord Cameroun.

Marcel Pierre retour vacancesVoyage Marcel Pierre et Jean-Georges Zyilhoube

La Maison se remplit progressivement depuis ce mardi 27 août en la fête de sainte Monique, la mère de saint Augustin dont l’Eglise célèbre la mémoire ce mercredi 28 août. Certains scolastiques reviennent de leurs vacances méritées en famille, d’autres de leur stage d’été dans des communautés oblates de la Province. Signalons l’arrivée hier de ceux qui étaient dans le diocèse de Yokadouma pilotés par le curé de Garigombo, le Père Alojzy CHROSZCZ.

Entretien véhicule Maison yves PlumeyNettoyage véhicule Maison yves Plumey

En attendant la reprise effective des activités académiques 2013-14 sur la colline de Nkolbisson, les jeunes oblats de Marie Immaculée en formation se mettent davantage au travail manuel: nettoyage, entretien des véhicules, jardinage, élevage, porcherie en vue d'autofinancement, etc. Bientôt la retraite spirituelle en vue du renouvellement des vœux de religion (01-06 septembre). [omicameroun]

Le rendez-vous du service

Porcherie Maison yves Plumey

Fr Barthélemy Sambou nourriture porcs Yves PlumeyBarthélemy Sambu à la porcherie

Scolastique Barthélemy Sambou au service des porcsPorcherie Yves Plumey Yaoundé

Elevage porcs Maison Yves PlumeyAutofinancement élevage porcs Yves Plumey

 

Complexe Maison Yves-Plumey

Oblate Center
Continue

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact