Échos de Bangkok: Interchapitre OMI 2013

(Père Abel NSOLO Habell, omi)

Bannière Interchapitre OMI Bangkok 2013

Bangkok: Eh voilà, qui commence bien finit bien!

Nsolo(04/05/2013) - Qui commence bien, finit bien dit-on. A Bangkok, les Oblats participants à l’Interchapitre ferment leurs portes et remettent les clés, un signe de la fin. Comme qui dirait le temps d’arriver étant parti, le temps de partir est arrivé ! L’après-midi du dernier jour (03 mai) consacra quelques moments à l’évaluation qui fut somme toute bonne, même si on aurait voulu plus des débats de fond, plus d’échange d’expériences missionnaires… ; toute œuvre humaine reste perfectible. Un communiqué final fut présenté à l’appréciation de tous pour être peaufiné à lumière des remarques et des aménagements de l’assemblée (à lire dans le site officiel Oblate communications). Pour boucler la boucle, le Supérieur général présida la messe de clôture dans une émouvante cérémonie au parfum du vendredi de 1807 parce que chaque participant fut invité à baiser la croix d’oblation du Saint Eugène de Mazenod (que porte encore le Supérieur général). On peut lire sur le dos de cette mémorable croix le nom du Fondateur et celui du Pape Léon XII qui approuva notre Congrégation et sa Règle.

Un autre moment aussi émouvant qu’on retiendra est la journée du vendredi 26 avril qui commença par une recollection dans l’avant-midi et se termina par une liturgie préparée à dessein pour la remise de la nouvelle édition de nos Constitutions et Règles. Chaque Oblat présent reçut la nouvelle Règle de la main du Supérieur général avec la formule traditionnelle : Fais ceci et tu vivras. Il y avait de quoi à nous renouveler dans notre engagement à vivre les exigences de notre vie religieuse et missionnaire. Cette nouvelle édition des CC et RR, faut-il le rappeler, intègre les modifications apportées par les deux derniers Chapitres généraux. Signalons par ailleurs que le nouveau Directoire administratif est aussi prêt, le p. Warren en a fait la présentation le mardi 30 avril.

OMI Afrique Madagascar et Supérieur général Bangkok 13

Quant au thème probable du prochain chapitre général, plusieurs suggestions furent faites (je remercie en l’occurrence ceux qui m’ont suggéré un thème). A l’Interchapitre, on a rassemblé les idées et les sujets selon leurs convergences. Des groupes furent constitués sur base de ces convergences pour formuler le thème. Une plénière discuta sur les apports de chaque groupe. Les thèmes émergents allaient plus ou moins dans ce sens : « Identité religieuse oblate et mission », « Un nouvel esprit, une nouvelle mission », « communion, mission auprès des pauvres dans un monde globalisé », « dialogue interreligieux dans le contexte d’aujourd’hui », etc. L’administration générale a pris acte de toutes ces intuitions, elle étudiera ces thèmes pour les mûrir. Elle en soumettra ses résultats à toute la Congrégation dans le mois à venir avant que le Père général n’en retienne un. Un événement qui pourrait influencer fortement le choix du thème du chapitre de 2016 est à la préparation du Triennium pour la célébration du 200ème anniversaire de notre Congrégation. Mais à ce stade aucun thème n’est encore retenu, il faut s’armer de patience, le temps  d’accorder les violons !

Je termine en exprimant ma profonde gratitude à tous les confrères qui nous ont accompagnés par la prière. Merci au père Bosco Musumbi qui, avec son doigté informatique, répercute ce partage du côté du Cameroun. Comme les autres, je dois fermer non seulement ma valise mais aussi mon ordinateur (Au revoir Bangkok !). Merci et amitiés en Jésus et Marie. 

(Père Abel NSOLO Habell, omi)

Haut


Échos de Bangkok (suite)

Nsolo(30/04/2013) - On se demanderait avec raison de ce qu’il en est de la suite de l’Interchapitre de Bangkok ! Mais avant cela, un constat fait par tous : le monde asiatique nous interpelle toujours non seulement par la multiplicité de ses croyances mais surtout par son style de vie fondé sur les valeurs de la spiritualité populaire et de la pauvreté (autre chose que la misère). En Thaïlande, le christianisme ne représente que 2% de la population (soit seulement 300.000 chrétiens au total) ; une minorité certaine mais active. Pour l’Eglise, ce n’est pas la quantité de documents publiés ou des discours qui comptent mais la mission à miroiter par le témoignage de vie comme le disait si bien Gandhi : « vaut mieux avoir un cœur sans mots que d’avoir des mots sans cœur ». Cela dit, où en sommes-nous à Bangkok ?

Juste pour rappeler que la première semaine fut marquée par la découverte du milieu, la connaissance mutuelle des participants et le lancement des travaux de l’Interchapitre. Après l’ouverture, suivirent comme qui dirait, à titre d’invocation, la présentation des martyrs Oblats de Laos et d’Espagne avant d’écouter les rapports des régions. Une journée de recollection (vendredi) et de synthèse (samedi) bouclèrent parfaitement la première semaine, le dimanche restant comme d’habitude ‘chrétiennement sabbatique’.

La journée de lundi, 28 avril était consacrée à l’écoute du Père général, non pas pour un rapport sur l’état de la congrégation, ce qui est réservé au chapitre général comme tel, mais pour quelques réflexions et commentaires surgis à partir de ses visites canoniques des différentes unités (ou provinces). Il est prévu dans la semaine des discussions et partages sur les quatre autres appels lancés par le dernier chapitre général, notamment sur le leadership, la communauté, la formation et la mission, les finances ayant taillé la part du lion car le trésorier général est intervenu déjà deux fois à la demande des participants pour souligner l’importance de la finance, reconnue à tort ou à raison comme « le nerf de la mission ». Le jeudi 02 mai sera consacré à la discussion sur le thème du prochain chapitre. Puis-je vous demander, à l’occasion, de me communiquer ce que l’Esprit Saint vous inspire à ce sujet. Je vous en sais déjà gré pour vos suggestions (utilisez mon adresse email nsolabel@yahoo.fr). Quant aux deux derniers jours, vendredi est réservé pour le rapport final et samedi, le début des départs.

Si vous permettez un petit mot pour l’essentiel de la communication du trésorier général qui a intitulé sa communication ainsi : « La gestion financière, appels à la conversion et défis ». Il a martelé qu’il y a besoin d’augmenter les revenus locaux et de revoir la gestion courante de nos ressources… Il faut un changement de mentalité fondé sur la pratique réelle et conséquente de notre vœu de pauvreté. Promouvoir le sens du travail et de la générosité. Nous devons réitérer notre engagement pour une gestion prudente, transparente et professionnelle de nos biens temporels à partir des principes propres à une saine gestion (élaboration des budgets, rapports financiers obligatoires, vérification interne ou externe, planification, viabilité, etc). Parmi les défis qui freinent le changement de mentalité voulu, il y a entr’autre l’esprit individualiste, recherche de la réussite et de l’intérêt personnels, l’esprit du ‘monde’ (manque d’esprit religieux, manque d’honnêteté, confort, lucre, indépendance, etc.). Les efforts réclamés pour changer notre mentalité, notre regard, notre cœur et nos habitudes ne visent pas à satisfaire une quelconque administration mais s’inscrivent dans les conditions nécessaires pour préparer l’avenir de la congrégation et de nos provinces.

Bien merci, solidaires à vous tous dans la prière et la mission, implorons la grâce de l’Esprit pour l’Interchapitre par l’intercession de Marie et de saint Eugène.

Fraternellement,

(Père Abel NSOLO Habell, omi)

Haut


En direct de l’interchapitre (Bangkok 22 avril au 3 mai 2013)

NsoloSalut cordial chers Confrères Oblats et amis des Oblats. Tenez avant tout qu’ici à Bangkok (Thaïlande), nous sommes à 7 heures d’avance par rapport au Temps Universel (GMT). Hier, lundi 22 avril 2013, commençait la première journée du travail de l’interchapitre. Le titre choisi est formulé sous forme de question: «Quel type d’Oblat sommes-nous appelés à être aujourd’hui?». L’objectif de l’interchapitre est déjà connu: évaluer ensemble comme congrégation les décisions du dernier chapitre ainsi que sa mise en pratique; se rendre compte de ce qui a été fait et de ce qui reste à faire.

Les participants sont au nombre de 55 au total, parmi lesquels les membres de l’Administration générale et 28 provinciaux. Nous attendons encore le père Raymond Nani du Cameroun qui devra arriver bientôt selon les dernières nouvelles. Signalons aussi que le père Georges Vervust de la Belgique - Pays-bas ne viendra pas à cause d’une infection pour laquelle il a été hospitalisé. Nos prières l’accompagnent.

L’avant-midi du lundi 22 avril fut marqué par deux moments importants: d’abord, une paraliturgie riche en couleur, avec la présentation d’un symbole par chaque Région dans une ambiance de prière et de méditation basée sur la Parole de Dieu et les CC et RR ; ensuite, une brève présentation sur les martyrs Oblats du Laos et de l’Espagne avec leurs compagnons laïcs. A la fin de la matinée, l’Eucharistie d’ouverture était présidée par le Père Général avec le père Habell comme concélébrant qui lira une partie du texte de l’homélie du Général écrite en français. Le Père Général a insisté sur le thème du dernier chapitre (la conversion personnelle et communautaire) pour nous renouveler dans l’esprit de notre vocation de religieux et de missionnaire des pauvres sous la bannière de Marie Immaculée et de saint Eugène.

L’après-midi, une introduction à la réflexion et à la prière fut faite par le père F. Oswald qui invitait chaque participant à partager (d’abord, avec deux personnes et ensuite, avec son groupe linguistique) les trois questions suivantes : a) Qu’y-a-t-il de neuf dans votre province depuis le dernier chapitre? b) Jusqu’où l’Esprit de Dieu veut-il vous conduire? c) Quels sont, dans le contexte actuel, vos défis?

Et le soir, la prière fut celle de l’Adoration devant le Saint Sacrement exposé avec des intentions formulées par chaque groupe linguistique. Tout cela, dans un climat de profonde adoration et dévotion, nous unissant non seulement à Dieu et entre-nous mais aussi à toute la congrégation et à toute l’Eglise.

Dans les jours qui suivent, il est prévu un partage sur le rapport de chaque Région, sur les cinq appels du chapitre (leadership, communauté, finance, mission et formation) et sur le thème du prochain chapitre général. J’espère vous revenir à la fin de l’interchapitre pour vous livrer mes impressions mais déjà, nous nous sentons vraiment en «famille» et respirons l’air de la fraternité oblate. Puis-je reprendre ces mots par lesquels le Père Général a terminé son homélie:

Jesus offers us the grace of conversion wich leads to fullness of life for the sake of the mission. May our Patroness, Mary Immaculate, and Saint Eugene intercede for us these days so that the Interchapter will be a time of a profound personal and communal conversion for us as leaders and for the entire congregation.

Bien vôtre père Habell NSOLO, omi

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact