Célébration 1ère Journée Diocésaine des Martyrs dans l’Archidiocèse de Douala
Mgr Yves Plumey à líhonneur

(Article: Père Charles EKO, omi)

Du samedi, 26 au dimanche, 27 mars 2011 a été célébré dans l’Archidiocèse de Douala sous le haut patronage de l’archevêque Mgr Samuel KLEDA, la 1ère Journée Diocésaine des Martyrs de l’Eglise.

En effet, l’initiative de cette journée échoit au Pape Jean-Paul II lors du Grand Jubilé de l’an 2000 qui entendait « rassembler les précieuses mémoires des Témoins de la foi au vingtième siècle ». Ces mémoires furent évoquées le 7 mai 2000 avec les représentants des autres Eglises et Communautés Ecclésiales, dans le cadre suggestif du Colisée, symbole des persécutions antiques.

Le 7 avril 2007, le Pape Benoit XVI, à la Basilique Saint Bartholomé, inaugure le Sanctuaire des nouveaux martyrs, voulu par Jean Paul II et réalisé grâce aux soins de la Communauté Sant’Egidio.

Emboîtant le pas aux initiatives de nombreux diocèses du monde, l’Union des Religieux et Religieuses de l’Archidiocèse de Douala(URRAD) avec le soutien de l’archevêque de Douala, Mgr Samuel KLEDA, va Peinture Yves Plumeyorganiser la 1ère Journée Diocésaine des Martyrs de l’Eglise. Aux côtés des Moines de Tiberine, Sœur Clémentine Anwarite, Isidore Bakandja, Maximilien Kolbe, Gabriel Soho et Mgr Oscar Romero, la présentation de la vie et l’œuvre de Mgr Plumey a été le fait marquant de cette journée.

Les nombreuses personnes venues à la cathédrale saint Pierre et Paul de Douala ainsi que les auditeurs de la Radio Diocésaine Veritas qui suivaient en direct cette cérémonie, ont été assez édifiés sur cet homme qui, avec ses compagnons de la première équipe, seront les nouveaux pionniers de la foi sur ces terres en friche  du Nord Cameroun et du Mayo kebbi (Sud du Tchad).  Comme beaucoup nous l’ont fait savoir, enfin, ils entendent parler de Mgr Plumey, lui qui a tant donné à l’Eglise du Cameroun et qui pour finir sera assassiné dans la nuit du 2 au 3 septembre 1991. Les Oblats se doivent de le sortir de l’anonymat de son sacrifice, nous diront certains.

Positionné dans le cadre des Martyrs de la foi, la problématique de sa mort  reste encore une énigme vingt ans après son assassinat.

 

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact