Le Portable

(Père Raoul MARTIN, omi – Léré, fin mars 2005)

Téléphone portable SamsungÇa y est, c’est l’invasion ; depuis quelques mois, la technique a fait un grand pas en avant sur ce coin de terre d’Afrique ; une ère nouvelle : celle du téléphone portable, ce fameux ‘Portable’ dont bientôt plus personne ne pourra se passer. Les heureux possesseurs ne s’en séparent plus, non pas que l’on attende quelqu’un au bout du fil comme autrefois, mais au bout de quelque onde magique.

Ici ou là, c’est grâce à la lampe-tempête que l’on peut trouver son fameux portable : où l’avais-je donc déposé ? mieux vaut ne pas s’en séparer. Bien sûr, cela peut rendre bien service ; on peut aussi en être l’esclave, mais un esclavage que l’on accepte bien volontiers. Encore faut-il prévoir de quoi payer les échéances.

Mais enfin quel plaisir de savoir que tout va bien pour ton ami, ton frère, ta femme ; si quelque incident fâcheux t’est arrivé en cours de route, rien de plus facile que d’envoyer un chaleureux SOS !

Les bonnes nouvelles, les moins bonnes, rien ne peut plus t’échapper dans ton cercle de famille ou d’amis. Certains diront que ce ‘portable’ finit par être insupportable ; sans doute, ne l’ont-ils pas encore essayé, n’ayant pas encore la chance de l’avoir dans la pochette de leur chemise, sur le cœur.

En cette terre d’Afrique encore secouée par pas mal de guerres et de tensions, mieux vaudrait laisser de côté le ‘port d’arme’ et davantage utiliser le ‘portable’. On parle beaucoup de mondialisation ; en Raoul Martinvoilà un élément, et bien sûr, ce peut être pour le meilleur comme pour le pire (par exemple au service des rébellions). A nous d’en faire un élément pour une meilleure communion à distance, les uns les autres ; être plus proches pour être plus forts…

Il y a eu la radio, le magnétophone, la montre-bracelet, l’appareil photo ; voilà le temps du ‘portable’ ; on a toujours dit que rien ne pouvait arrêter le progrès ; encore faut-il que ce soit dans le bon sens, pour plus de solidarité, d’entraide. Notre Eglise doit y gagner. On ne peut que souhaiter ‘bonne chance’ au Portable ; longue vie et grands services pour tout un chacun, même pour ceux qui n’en ont pas, mais qui sauront profiter de leurs amis ou amies mieux nantis.

Quel sera le prochain stade de l’avancée de la technologie ? On peut rêver ; mais mieux vaut attendre ; et d’abord bien maîtriser ce fameux ‘portable’ qui ne fait que commencer sa carrière. Donc longue vie à notre Portable !

(Source : ENTRE-NOUS (Octobre 2005) N°151, Province du Cameroun)

[En savoir plus ? N'hésitez pas à visiter Ayaas Blog pour lire les 41 commentaires du débat sur "Journée sans téléphone" dans les communautés religieuses.

(Père Raoul MARTIN, omi)

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact