Ma vocation est née dans une salle de classe

(ALI Nnaemeka Cornelius, omi)

Ali Nnaemeka Cornelius engagement religieux

Le 11 mai 2013, dans la chapelle de la Maison générale à Rome, j’ai eu la joie d’émettre mes vœux perpétuels dans la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Avec cet engagement de foi et d’amour, expression publique de ma réponse à l’amour de Dieu, j’ai rendu définitif ce qui n’était qu’un désir quasi infantile, ressenti il y a 20 ans. En effet, mon désir d’être missionnaire remonte à l’âge de 11 ans. J’ai décidé de devenir missionnaire au cours d’une leçon de religion, après avoir entendu ce qu’avaient fait les missionnaires qui ont évangélisé le Sud-Est du Nigeria.

J’ai porté ce désir pendant plusieurs années sans pouvoir l’exprimer à mes parents. Ces derniers, Ali Corneliusignorant combien mon cœur d’enfant habité par le feu de Dieu brûlait d’envie de le servir, voyaient en moi un futur avocat. Mon papa me disait qu’il ferait tout pour me donner la possibilité d’être avocat. Avec le temps, j’ai aimé ce projet de mon père mais sans oublier mon premier désir, celui d’être missionnaire.  Aussi me suis-je mis à chercher la façon de concilier ces deux choix de vie, c’est-à-dire d’être, à la fois, avocat et missionnaire.

Six ans plus tard, j’ai eu le courage d’affronter mon destin. Aidé par deux amis, je me suis inscrit au Petit Séminaire de mon diocèse d’origine, Nsukka.  Ne connaissant  pas la différence entre les prêtres diocésains et les religieux missionnaires, je débutai mon cheminement vocationnel au diocèse. Après quelques années de formation au Petit Séminaire, je me rendis compte que j’étais appelé plutôt à un autre style de vie, différent du style diocésain. Conscient de la différence, je me mis alors à chercher la congrégation qui me permettrait de réaliser l’appel de Dieu que je ressentais au plus profond de mon être. La congrégation des Oblats de Marie Immaculée semblait correspondre à mes attentes. Je pris contact avec ses responsables et je fus admis à commencer mon cheminement vocationnel à Jos au Nigeria, en 2004, avant de le continuer, la même année, au Cameroun où je ferai mes six premières années de formation oblate.

Après mon année pastorale (stage) à Maroua, à l’Extrême-Nord du Cameroun, mes responsables m’ont envoyé continuer ma formation au Scolasticat International de Rome où j’ai fait le premier cycle de mes études théologiques.  

Depuis mon ordination diaconale qui a eu lieu le lendemain de mon oblation perpétuelle, c’est-à-dire le 12 mai 2013, je me sens prêt, par la grâce de Dieu, avec le soutien de ma famille biologique et celui de ma famille religieuse, à réaliser concrètement mon rêve d’enfance, celui d’être missionnaire pour la plus grande gloire de Dieu. Je compte également sur le soutien d’autres agents pastoraux avec qui j’aurai à collaborer et à travailler pour le salut des âmes.

Nnaemeka Cornelius Litanie des saints

(ALI Nnaemeka Cornelius, omi)

Haut

© Août 2012 Omicameroun.com: Site officiel des missionnaires O.M.I. - Province du Cameroun - Webmaster Contact